Mes approches thérapeutiques

La consultation psychanalytique
Nous travaillons sur les émotions et les perceptions ; sur les traumatismes du passé et du présent ; ainsi que sur les difficultés que nous pouvons rencontrer dans notre vie quotidienne. Il s’agit de faire des liens et des ponts entre nos expériences passées et les traces qu’elles ont laissées dans notre manière de percevoir les autres et nous-mêmes.

Je suis là pour aider votre esprit à se libérer de ses entraves, pour vous permettre de faire le point et de réfléchir sur vous-mêmes, ou d’accéder à une meilleure compréhension et acceptation de votre personne.
Cette approche convient aussi bien aux adolescents qu’aux adultes.

Les consultations se déroulent 1 à 2 fois par semaine, durant 40 minutes environ.

La thérapie de soutien
Il s’agit d’une thérapie brève basée sur un temps défini. Nous travaillons sur une ou plusieurs problématiques qui vous gênent, vous font souffrir ou vous rendent la vie compliquée.
Nous chercherons ensemble à comprendre les raisons qui vous ont amené à rencontrer ces difficultés et à en délier les rouages. Il s’agit par là de vous aider à retrouver le contrôle de votre vie et de vos émotions, pour regagner une forme de paix et d’harmonie avec vous-mêmes et avec les autres.
Je suis là pour vous aider à trouver des solutions adaptées pour limiter voire contenir votre souffrance.
Cette forme de travail est adaptée tant pour l’adolescent que pour l’adulte.

Le bilan psychologique
Pour enfants, adolescents et adultes, le bilan psychologique se décompose en deux parties qui peuvent être réalisées ensemble ou séparément : une partie cognitive et une partie basée sur la personnalité.
Le bilan peut être demandé par un médecin ou l’école, quand l’enfant présente un fonctionnement scolaire ou préscolaire qui pose question.
Il est utile pour permettre d’accéder plus spécifiquement au fonctionnement psychologique de la personne, à ses traits de personnalité, à des angoisses ou blocages qui peuvent expliquer un comportement problématique ou dérangeant pour la personne ou son entourage.
Les passations de bilan se font généralement en 1 à 3 séances. Un entretien préalable est effectué afin de mieux cerner la demande du bilan.

La thérapie d’enfants
Le travail avec les enfants est un peu particulier car l’enfant communique de manière différente de l’adulte.
Nous travaillons avec des outils distincts de la parole : jeux, dessins, histoires, contes…
Ces supports permettent à l’enfant de mieux exprimer ses peurs, ses angoisses, et ses difficultés à travers un support ludique.
Les rencontres se font généralement au début avec les parents, et s’aménagent ensuite en fonction de la problématique de l’enfant.

L’art-thérapie
Cette approche utilise un support différent de la parole pour permettre à la personne d’établir le contact avec elle-même. Nous utilisons des outils artistiques : mises en scènes théâtrales, dessins, musique, photos… Nous accédons ainsi aux émotions, permettons à la personne d’en prendre conscience et de pouvoir les exprimer.
Ce n’est que dans un deuxième temps que j’intègre la communication verbale en renfort de la communication émotionnelle.
Cette méthode peut être pertinente lors de blocage, de difficultés d’expression ou de communication.

L’approche transculturelle
C’est une manière de concevoir la construction d’un individu, plus qu’une méthode thérapeutique en soi.
Nous sommes nombreux à être issus de plusieurs cultures ou à avoir une histoire migratoire. Ces changements de culture, ces mixités impactent nécessairement la construction de la personnalité et peuvent engendrer des difficultés à se positionner, à trouver sa place, son identité.
Je prends donc cette dimension dans ma compréhension du fonctionnement de la personne.
Nous pouvons, parfois aussi, avoir des croyances sur le monde qui nous entoure ; notre perception de nos difficultés ou de notre souffrance, qui sont souvent difficiles à exprimer car éloignées de la culture dans laquelle on vit.
Je travaille avec ces croyances, les intègre dans mon analyse, sans chercher à les remplacer par des mots qu’on penserait mieux acceptés par la société.