Mes champs d’intervention


Le psychologue peut être utile à différentes périodes de la vie, qui comprennent toutes leurs lots de complications.

La Périnatalité
Elle est une période de changements, de bouleversements intenses, tant pour les parents que pour les enfants déjà dans le foyer. Cette période peut être difficile à vivre, d’autant que difficile à exprimer car elle est censée être une période de pur bonheur, un “heureux événement”, et l’entourage ne comprend pas forcément ce qui se passe en nous. Pourtant, elle engendre beaucoup de questionnements pour les futurs parents que nous sommes, de réaménagements dans la vie de couple, de questionnements sur notre propre personne et sur nos compétences en tant que parent, sur nos relations antérieures avec nos propres parents…
Cette période réactive souvent beaucoup de conflits, de déceptions, de frustrations, de rancœurs que l’on a cherché à occulter en grandissant, que l’on a voulu “refouler”, et qui réapparaissent sans crier gare…

La Petite Enfance
C’est un moment qui peut être difficile pour les parents. Nous pouvons parfois avoir du mal à comprendre notre enfant, ce qui l’agite, ses tristesses, ses angoisses… Cela provoque bien souvent une forte culpabilité en nous, aussi grande que notre désemparement. Durant la prime enfance, notre enfant peut développer des difficultés d’alimentation, d’endormissement, des peurs envahissantes, des périodes de forte opposition, des comportements agressifs envers les parents, la fratrie ou les petits compagnons de l’école, des grosses crises de colère ou de larmes…

L’Enfance
Elle a son lot de difficultés : problèmes d’adaptation à l’école, difficultés d’apprentissage, timidité, phobies, comportements colériques, agitation permanente, difficulté à accepter les règles, à se faire des amis, jalousie envers les cadets, idées tristes, comportements trop calmes ou trop matures, angoisses, comportements dangereux ou de prises de risques, problèmes d’incontinence nocturne… En tant que parent, il est souvent difficile de faire face à de telles difficultés, car cela nous fait également peur ; nous ne savons pas forcément comment réagir, et trouver le bon “dosage” entre expliquer, rassurer, sévir…

L’Adolescence
C’est un passage difficile, tant pour les parents que pour l’adolescent lui-même. En tant que parents, nous sommes souvent confrontés aux comportements à risque, au rejet de leur adolescent vis-à-vis de nous. Nous pouvons être inquiets ou désemparés face au repli de notre adolescent, à son isolement, à des comportements violents, à un désinvestissement scolaire, des fréquentations “dangereuses”, des prises de toxiques ou d’alcool, des petites “délinquances”, des passages à l’acte, des fugues, des troubles alimentaires, une humeur dépressive…
L’adolescent est quant à lui confronté à de nombreux bouleversements, un corps qui change et qu’il ne reconnaît pas et parfois rejette. “Je ne suis plus un enfant mais je ne suis pas encore un adulte”, il a donc du mal à trouver sa place et son identité, il se cherche par différents moyens qui paraissent parfois incompréhensibles ou extrêmes. Il peut aussi avoir parfois du mal à se projeter dans une vie d’adulte, refuser l’autorité, rejetter la société, avoir du mal à accepter les règles et les limites…

L’Adulte
Nous connaissons beaucoup de passages difficiles dans notre vie : surmenage, problèmes conjugaux, stress au travail, remises en question à des moments charnières de la vie (“crise de la trentaine, de la quarantaine”, passage à la retraite…). Nous pouvons parfois nous sentir submergés par nos responsabilités, avoir du mal à composer avec les responsabilités quotidiennes, les exigences de la réalité, avoir le sentiment de ne plus réussir à “tenir sa barque”, de ne pas réussir à s’imposer ou à prendre des décisions, à communiquer. Nous pouvons aussi nous sentir déprimés ou sans motivation, nous trouver confrontés à des problèmes de santé qui nous questionnent et nous font peur… Certains d’entre nous peuvent également avoir le sentiment d’être incompris, avoir une mauvaise estime d’eux-mêmes, ressentir que des traumatismes du passé ne sont pas dépassés, avoir des angoisses ou des phobies.

Toutes ces difficultés et d’autres encore sont compliquées à gérer, car en tant qu’adulte, nous pensons souvent que nous ne pouvons compter que sur nous, et bien souvent d’autres surtout comptent sur nous, et nous avons des responsabilités auxquelles nous pensons ne pas pouvoir déroger…