Un psy : pour quoi ?

Il y a des moments où l’on voudrait se libérer d’un état moral qui ne nous convient pas ; le psychologue est là pour nous y aider.

Nous pouvons rencontrer des difficultés, des moments passagers de crises, traverser un moment ou un événement douloureux, ou encore avoir besoin de faire le point sur notre vie.

Nous pouvons également ressentir une douleur plus profonde, un sentiment de solitude, une mauvaise estime de nous, ou connaître des “passages à vide”, et avoir des idées tristes, noires.

Que notre état difficile soit passager ou dure depuis trop longtemps à notre goût, ou même que nous ayons l’impression que cela a toujours été ainsi, il peut être important et utile de demander de l’aide.

Consulter un psychologue, ce n’est pas se dire qu’on est faible, fou ou malade : c’est prendre la décision d’identifier la raison de son mal-être et d’y faire face. C’est demander l’aide d’un professionnel pour nous aider à trouver nos propres solutions, nous donner des outils et des armes pour affronter les petites et grandes batailles.

Le psychologue est là pour nous, pour nous écouter, avec ce regard extérieur et professionnel, et sans jamais nous juger.
Il peut parfois être difficile de se confier, avoir honte… Mais l’oreille attentive du psychologue, sa formation, son expérience, sa connaissance du fonctionnement psychologique, ainsi que sa sensibilité lui permettent d’écouter et d’entendre même l’indicible.

Le psychologue est un guide vers une vision plus claire de nous-mêmes et des autres. Il est un filet sur lequel nous pouvons compter  lorsque nous nous sentons plus fragiles.